Dans les Etats-unis d’Akébé, un ensemble de 6 quartiers au centre de Libreville, Leila vous accueille sourire aux lèvres et de l’ambition plein la tête. Elle à de quoi faire, elle vient de reprendre le commerce de vente de maniocs de sa grand-mère, en y apportant ajoutant la livraison à domicile.

Une attention qui a révolutionné ce petit commerce du pont d’Akebé, où les journées se ressemblent à cette période de pandémie sanitaire. A peine la commande reçue qu’il faut préparer le colis pour la livraison, Leila ne compte pas ses heures pour offrir le meilleur produit à ses clients. Un  » produit des states » s’amuse t-elle à préciser.

Le système de livraison est rodé, malgré l’attente du taxi avec lequel elle est en affaire, les livraisons se font à l’heure pour la satisfaction des clients. Le plus comme elle l’affirme c’est que son manioc est frais, d’ailleurs les commentaires positifs ne manquent pas sur les réseaux sociaux.

Léila appartient à une nouvelle génération de femmes africaines, fières et résilientes qui veulent agir impacter positivement leurs environnements. Alors si vous souhaitez passer commande d’un manioc made in Gabao, passez lui un coup de fil.