Warning: Creating default object from empty value in /homepages/6/d797922061/htdocs/wp-content/themes/salient/nectar/redux-framework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Interview : A la rencontre de la Créatrice de la marque DONA PEN Design - Libreville Ckoment

1/Qui est la styliste derrière la gracieuse marque Dona Pen Design? 

La marque Dona PEN Design a été créée par Dona Pascale EYANG NDONG. Je suis d’origine gabonaise et mère de deux enfants exceptionnels. Je suis une styliste autodidacte, passionnée du pagne et des mélanges de couleurs et curieuse par nature. 

2/Comment es-tu devenue styliste ? 

Rien ne me prédestinait au métier de stylisme. Après un diplôme d’études approfondies en Logistique Organisationnelles au Centre de Recherches en Transport et Logistiques (CRET-LOG) de Marseille, je rentre au Gabon, après avoir accepté l’offre  d’emploi d’une compagnie pétrolière de la place.

Déjà je faisais naïvement et sans prétentions quelques croquis,  mais uniquement pour moi. Deux événements marquants vont littéralement me mener au stylisme. Le premier a été mon premier voyage au Nigeria en 2010. J’y ai été fascinée par la prédominance et la mise en valeur du pagne dans la vie quotidienne. J’avais l’impression de rentrer dans une boutique de bonbons quand je rentrais dans ces magasins de pagnes. Chaque toucher, chaque odeur de textile…était un véritable délice pour moi.

Le deuxième a été ma rencontre avec Mireille Nzoubou Mpigat, styliste que l’on ne présente plus. J’ai été bénévole dans les coulisses lors de la première édition de la Libreville Fashion Week en 2012. C’était la révélation. 

J’ai commencé ce jour a me dire « et si… » et elle a été la première à me dire « vas y ! ». Et elle continue… J’ai pris des cours de stylisme avec elle et je me suis lancée ! 

3/Quand as-tu su que tu voulais ou tu devais devenir Designer ? Quelle a toujours été ta principale motivation ?

J’ai su que je voulais devenir désigner quand je me suis rendue compte que c’était le seul moment ou je me sentais libre, ou je pouvais créer, partager, aimer…en même temps. Je pouvais m’évader, me vider complètement et être en perpétuelle découverte de soi.

Être Designer pour moi c’est être libre,  dans un cadre « freedom in a framework ». Je suis libre et mes créations,  ma liberté, tournent autour de mes valeurs chrétiennes. Ma principale motivation : proposer des créations qui honorent Dieu et plaisent aux hommes et aux femmes amoureux du pagne.

4/Parle-nous de tes créations

Nos créations proposent des voyages,  des évasions… dans le temps (collection « wax in the fifties »), dans un univers (« collection « couleurs et paillettes »), un style (collection « casual ») ou un concept (collections « à priori » et « à priori remix »). Elles sont colorées et s’amusent des imprimés. J’aime beaucoup les associations improbables qui aboutissent à une harmonie délicate, et restent « portables ».  Ces créations sont de manière générale facile à porter mais nécessitent définitivement que l’homme ou la femme Dona PEN Design se l’approprie. 

Les femmes sensibles, romantiques et aventurières  (il le fait un peu pour apprécier mes mélanges d’imprimés !), de même que les hommes sensibles à la mode et qui l’assument apprécieront naturellement mes créations.

5/ Comment trouves-tu le marché gabonais ? Parviens-tu à vendre selon tes attentes ? 

Le marché gabonais est très réceptif et apprécie, je pense, ce que la marque propose. J’ai des retours encourageants et positifs notamment lors de nos ventes privées. Il faut préciser que nous avons été les premiers, au Gabon,  à proposer des ventes privées avec défilé de mode. Et je pense que les gabonais apprécient cette originalité.

6/ Avec ce style, qui sont tes cibles et clients ? 

Nous faisons des créations pour hommes et pour femmes, et avons créé une collection enfants inédite et exclusive pour la Fashion Kids. Au-delà du genre, nos clients sont des hommes, des femmes et des enfants qui apprécient d’abord le pagne au quotidien, et qui osent le pagne différemment. 

7/ Comment arrives-tu à concilier vie de famille et tes tournées dans tout  le pays ? 

Ce n’est pas toujours évident, et la culpabilité que l’on peut ressentir en tant que mère n’aide pas. J’ai du apprendre à déléguer,  mieux m’organiser et a ne plus avoir honte de demander de l’aide. J’ai la chance inouïe d’avoir une sœur géniale qui accepte jusqu’à présent de me suivre et de partager avec moi ce rêve. Et puis il y a toute ma famille qui me soutient et m’encourage toujours ! 

10/ Quelles sont les défis auxquels tu fais face aujourd’hui ? Et quelles solutions proposes-tu ? 

Mon principal défi pour l’instant c’est vraiment faire mieux connaître la marque Dona PEN Design. Les solutions… ? Nous y travaillons ardemment !

11/ Quelles sont tes projets pour l’avenir ?

Mieux faire connaître la marque au Gabon et en dehors, vendre et encore vendre ! (Rire)